• simple miroir de l’éphémère ,,,,

    rien, ni personne ne m' empêchera de rêver en contemplant le paysage, les nuages, la mer,   dans l’eau et les rêves sans doute, – qu’aimer ou contempler un paysage peut vouloir aider à compenser une absence douloureuse – ,et oui ça  je le crois vraiment ,, tout semble en apesanteur , mais qui ne s’est jamais en regardant le ciel, construit un monde imaginaire… la beauté de ces instants ,,Monette

    « entre terre et ciel ,,,, »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    2
    Samedi 23 Janvier à 11:04

    Bonjour Monette.

    J'espère que tu va bien .

    Tu as écrit un beau texte ,en contemplant autour de nous on arrive mieux apprécier l'absence de quelqu'un où autre 

    C'est avec la pluie que je passe te dire bonne journée, et bon dimanche qui je pense va être pluvieux chez moi .

    Il faut que le mauvais temps passe, et ensuite le printemps viendra nous faire coucou.

    Prenez soin de toi .Bisous ma douce .kettyn.

    1
    Vendredi 22 Janvier à 17:57

    Joli texte que tu nous mets sur la contemplation

    Bonne fin de journée, bonne soirée Amicalement Bérénice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :