• aujourd'hui cette fin d'été a une senteur d'automne,  et rien ne peut arrêter le cours des saisons .  j'aime ces couleurs qui se jouent du soleil et du gris c'est magique , un brin d 'océan et d 'air iodé  , aucun nuage pour égayer
    le fond du tableau,  juste vouloir m'imprégner du bruit de l’océan, c’est ce que j’essaye  de faire  monette ,,,

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  •  face à la mer devant cette imposante stature, ce beau rocher!! seule et sans but  je marche en prenant soin de ne pas glisser j'ai comme l'impression d'être libre !! <<mais et oui il y a un mais >> il me remonte de doux et forts souvenirs ,,  mes yeux s'embuent   de larmes  !! je m'en excuse je part  monette  

    Google Bookmarks

    3 commentaires
  • je marche vers la mer doucement et bientôt ce sera  l'heure heureuse  du couchant.. cet  océan qui me raconte ses amours , les marins, les nageurs qu'il noie et me parle aussi de toutes les misères que l'on lui fait aussi
     le pauvre, les dégazages, les filets dérivants, les porte containers, les marées noires,, prenons soin de cet  merveille ( l'océan) monette

    Google Bookmarks

    3 commentaires
  • on lit comme on aime, on entre en lecture comme on tombe amoureux , par espérence ou peut être par impatience, sous l'effet d'un désir ou sous l'erreur invincible d'un tel désir,  je me félicite tous les jours d'avoir depuis si longtemps grâce a ma maman avoir aimé la lecture pour moi c'est un magasin de bonheur et toujours ,  sûr il y a dans la lecture quelque chose d'irrationnel on devine tout de suite si on va l'aimer ou pas j'hume et je flaire le livre et me demande si  ça vaut le coup de passer du temps  en sa compagnie ...  c'est l'alchimie invisible des signes tracés sur une feuilles qui s'impriment dans notre cerveau moi aujourd'hui je suis un peu perdue entre  << onze minutes ,  de ce grand auteur  <<paulo colélho >> ou  les roses de la vie  de   rosa favella >> un chemin semé d'embuches je vais surement le relire trop beau et quelle écriture :::

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  • la mer c'est l'impossible, c'est le rivage heureux, c'est le matin paisible  quand on ouvre les yeux, c'est la porte du large ouverte en grand, c'est la tête en voyage vers d'autres continents , la mer c'est ce désir de ce pays d'amour la mer c'est le sable et l'écume toujours recommencés la vie semblable au rytme des marées c'est aussi l'infini détresse des souvenirs qui s'en vont   aussi l’impression d’être seul au monde, avec pour seuls compagnons bruits de vagues et cris de goélands, tandis que j’observe au large quelques nuages laissant s’échapper de minces filets de bruine   douce soirée à tous et toutes mo


     merci monsieur barrière pour cette merveille gravée à jamais dans mon coeur

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  • me voila pour mon petit bonsoir ,  et  souhaiter une très belle soirée, une douce nuit étoilée accompagnée de jolis rêves ,

      merci à vous toute et tous d'être près de moi je vous envoie de ma  bretagne tant aimé pleins de bisousssss qui arrivent directement de mon  cœur monette


     

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Ce soir la beauté est indéniable, la sérénité est irremplaçable et les souvenirs innoubliables. écoutez les vagues qui se brisent doucement le long du rivage le soleil lui commence à descendre doucement dans le ciel irradiant les nuages d'une belle couleur encore indéfini la mer est bleu mais pas trop, le bleu précédant la brunante presque verdâtre, le silence minéral, comme un silence enveloppé dans un morceau de mystère. une paix crépusculaire le ciel vivifié s'est démit de son azur  ! chutt juste le silence que déflore le glouglou des vagues se jetant sur les rochers. la mer est inspiratrice, la mer avec ses baisers à mes pieds il faut que je contienne le flux intense de nostalgie et de chagrins  qui manque de me submerger!!! ça y est le soleil descend et se couche je m’en vais  !!!

     
     
     

     

     
     
     

     


     

     

     

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  • il flotte comme une mélodie sur l'oéan ; embruns et lumière scintille ,  a l'horizon  c'est toi que je vois qu'il est doux de se promener en un si beau paysage , bercé par le bruit des vagues une plénitude s'empare de moi  en longeant la cote  et reste contemplative devant  l'océan toi qui à sut inonder pour toujours ma vie

     

    Google Bookmarks

    3 commentaires
  •  grossièrement restauré il en a connu des femmes au battoirs agiles et bruyantes , de hisoires de toute sortes  et les potins ronflants caracolaient  elles riaient  elles jacassaient  et retroussaient leurs manches  mais pouvaient elles penser qu'a ce  moment la machine  à laver condamnerais un jour ce vieux lavoir ou il faisait bon de se rencontrer et ces lieux qui vivaient ne sont plus que silence et n'en subsiste qu'un lointain souvenir monette

    Google Bookmarks

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires