• toujours à l'affut d'un mot , rien qu'un mot  je connais ces jours de vide ,  cette   absence  si cruelle   t'ai- je perdu oui mon cœur se glace en regardant l'océan  la ou tu dors pour l'éternité monette

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  • Rien ne captive autant que ce vivant reflet d’argent de ses miroirs flottants et  de  ses , abysses secrets qui deviennent ses amants. Quel charme suprême lorsque glisse le jour Sur le sillage bleu, j'écoute son cœur.Pour le bonheur de mes contemplations secrètes, tout s'éteint tout se tait sur la mer satisfaite des  vents, des  vagues ,l'immensité de ce vaste univers toujours recommencé!!  quel bonheur en flânant de respirer ce parfum de nul part ailleurs que la brise marine apporte par bouffée, éparpillant sans fin une odeur amoureuse des arômes iodés et des vapeurs soyeuses !!! la mer est la près de moi et je l'aime !!!!!bien amicalement Monette!!!!  c'est pour vous!!!!

    quelles magnifiques chansons d'Alain Barrière ! même si  ça me donne un peu plus le cafard en étant seule  pour la 4ème année !!! mais même si je suis triste, j'écoute  en boucles ses chansons  et même si les larmes coulent, ce n'est pas grave ! je ne suis pas la seule

     

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  • la nuit traine son manteau de velours ,  magnifique coucher de soleil qui me laisse bien rêveuse  Bretagne si belle du couchant  au  ponant  cette terre on ne peut que l'aimer monette

     

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  je marche sur la plage sans soleil mais qu'importe,  la Bretagne reste belle même en hiver ,  j'aime pardessus tout  l'océan emplis de remous profonds  dans les plis moussant de  la houle j'aime entendre chanter le vent , ce petit souffle si particulier ,, de cette marée qui  part pour revenir sans cesse avec ce voile vaporeux d'une robe de brume

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  • devant toi l'océan je reste rêveuse,  et pensive ,  devant ton va et vient incessant,  toujours admirative  devant ses beautés cachées  d’où mes souvenirs ne peuvent être qu'arrachés  face a l' océan  souvent je pleure et je t'attend  sachant  que plus jamais je ne te reverrai monette 

     quelle merveille merci monsieur alain barriere

    Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Le brouillard givrant pare la nature d'un décor exceptionnel fait de cristaux blancs superbes. les quelques fleurs qui ont résisté en ont bénéficié, tout est endormi pétrifié par le givre le matin au jardin tout est enveloppe de douceur  !! tout se transforment en paysages féériques !!  un instant fugace, rare, merveilleux ! surtout en Bretagne,  mais qui a disparu aux premiers rayons du soleil !!!!  monette
     

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  • j

    je fais travailler mon imagination pour simplement  rompre ce silence  et  aussi me remettre sur les rails,,  entendre le bruit de la mer, des  mouettes, voir en ce moment  les rayons du   soleil et prendre le peu de chaleur qu'il me procure.... pour retrouver l'espoir et ma joie de vivre j'aimerai tant   ??,, monette

     

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  le ciel est tout gris chargé de nuages qui me noirci la vie  tout est gris et sombre  , entre mes espoirs et mes désillusions  rien n'est facile  que des instants passés qui me font tant pleurer et me font parfois sourire pour mieux espérer le silence prenant,  m'envoie un mystérieux message  car il y a des jours d'hiver qui sont propices à la méditation !!!  oui je glisse    sur cet hiver dans un écrin  de souvenirs    monette

     

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  • l

    peut-on décemment photographier les sans domicile fixe, les clochards, les mendiants et autres personnes que la société laisse à la rue ? moi personnellement j'en est la nausée  tous ces pauvres gens, qui finisse  à la rue à cause « d’accidents de la vie » comme on dit pudiquement, et qui en sont à la dernière phase de leur dégringolade sociale, mentale et physique. que fait on pour eux  a part faire de l'audience aux informations quelle honte à eux !! des larmes amères s'échappent de mes yeux , moi aussi c'est l'hiver dans mon cœur monette 

    Google Bookmarks

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires