• Ces côtes dont il m’est impossible de me détacher, je ne peux larguer les amarres, elles sont ancrées en moi définitivement ,, l'océan me parle  , c'est une contrée enchanteresse ,  de forêts et de prés et de belles falaises dressé face à l'horizon  , et de ces embruns qui fouettent le sang et forgent  l'obstination ..MONETTE

    e

     

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  • de belles et tendres images, et si notre histoire était inscrite  au fil des pages ??? décrivant de douce et tendres images.. romance d'une vie à l'encre du bonheur des mots ciselés avec tant de douceur, romance d'une vie!!! qui n'a jamais perdu l'éclat de ses couleurs il me faut maintenant à moi seule rédiger l'épilogue mais jamais terminera le mot fin  car un jour la haut dans les nuages nous liront la suite!!!! filigrane gravé pour toujours ,,,, sur mon cœur ....  la lecture est mon refuge qui aide  mon cœur esseulé à meubler ma solitude ,Monette

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  • Je ne marche plus droit. Il y a toujours cette petite voix qui me dit 'relève la tête' ... et tu sais bien pourquoi.!!! Mais voilà on peut relever la tête sans être sur de là ou mes pieds me portent. Hier ils me portaient vers ton invisible main, .et  sous tes vents je voudrais être une feuille , et me détacher et je laisserais sur tes feuilles nervurées tous me secrets cachés tu les emporterais sans en laisser de traces avec ta voix chaude et lointaine comme un mail sur un écran bleuté avec mes simples pensées  !!!  novembre est un  long  réquiem !!! Monette ,,,

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  • une douceur, une tranquillité , des instants de bonheur au bord de l'océan,, la mer au grand soleil va  s'embraser, elle brille de tous ces feux elle embaume mes cheveux et sur le sable fin qu'elle vient  embrasser roulent d'éblouissantes lames d'argent  j'ai mal en regardant ma vie le ramènera t elle vers mon cœur  mon regard est fixé sur elle non ???? je reste la silencieuse en regardant briller les cieux ,, Monette

    Google Bookmarks

    9 commentaires
  • Un petit chemin ,  lieu sublime et envoûtant un petit lieu de paix et de beauté et il me semble vivre et être dans des moments privilégiés semblant tenir du miracle et comme propulsé dans l'irréel ,  la lumière , le silence,sur mon petit chemin me plonge dans un état second , une aura étrange me laisse muette d'admiration comme privé de mots , de gestes , j'aimerai suspendre et arrêter le temps  e t retenir ce bonheur si intense en moi ..pouvait  venir dissiper ce moment d'euphorie et de profonde sérénité  trop éphémère , Monette

    Google Bookmarks

    7 commentaires
  • Les rochers battus dans une plage de silence , le ciel chargé de pluie  nuages et mer ne font qu'un , et dans le lointain le  fondu des couleurs et me plonge dans  la  contemplation en fusion parfaite avec une sensation  de grand silence assourdissant, , Monette

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  • Rien, ni personne ne nous empêche de rêver en contemplant l'océan , les nuages, la mer, je ne saurais dire où exactement mais dans l’eau et mes rêves sans doute, – qu’aimer ou contempler un paysage peut vouloir aider à compenser une absence douloureuse – , je le crois vraiment,,,Monette

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  • sans en avoir peur, l'immensité et la force des océans peuvent nous ramener simplement à ce que nous sommes  , simplement des êtres vivants forgés par le doute et bringuebalés par nos émotions ,la vie parfois devient comme la mer agitée, tempétueuse et stressante voir angoissante, puis doucement reprend un flux beaucoup plus calme, la tête hors de l’eau voit alors au-dessus des vagues réapparaître ,  cet horizon masqué par les éclaboussures et les embruns de ces remous , éphémère violence sans laisser nul trace le calme s'installe à nouveau,,, Monette

    Google Bookmarks

    7 commentaires
  • au travers de cet aura saturée de rose , à peine transparaît l'éclat de la lumière
    à peine transparaît l’éclat de la lumière  que le paysage se devine, et s'estompe et son ombre
      garde encore quelques fleurs debout ,  les détache avant de les voir se confondre dans les ténèbres , j'aimerai les retenir comme une dernière offrande vestiges fragiles et solitaires  simulant un au-revoir d'une légère révérence et subrepticement sous un soleil finissant les voir disparaître derrière le rideau de la nuit ,,,, Monette

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  • procession d’ombres , au cloitre des arbres vers la lumière , bras sombres tendus vers le ciel, squelettes argentés assoiffés de soleil,     membres tordus en demi-deuil, troncs vigoureux gonflés d’orgueil. et ses feuilles chuchotent   tant disque l'écorce sanglote ,,  qu'il est doux d'écouter la mélodie des arbres ,  c'est une musique qui s'invite  ,       une musique qui palpite quand la lumière danse avec l'ombre une musique qui sans cesse continue ,,,  Monette ,,

    Google Bookmarks

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique